Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

Paprika Mounet Nmeir 200g
Paprika Mounet Nmeir 200g

Paprika Mounet Nmeir 200g

Paprika Mounet Nmeir 200g

Le paprika, aussi connu sous le terme piment doux, est une épice en poudre de couleur rouge obtenue à partir du fruit mûr, séché et moulu du piment doux ou poivron (Capsicum annuum, de la famille des Solanaceae). Le terme désigne aussi le fruit en lui-même.

Paprika Mounet Nmeir 200g est utilisée en cuisine pour sa saveur âcre et légèrement piquante et sa couleur rouge.

4,19 €
TTC 48h
Quantité:

Fermer

Paprika Mounet Nmeir 200g

Le paprika, aussi connu sous le terme piment doux, est une épice en poudre de couleur rouge obtenue à partir du fruit mûr, séché et moulu du piment doux ou poivron (Capsicum annuum, de la famille des Solanaceae). Le terme désigne aussi le fruit en lui-même.

Paprika Mounet Nmeir 200g est utilisée en cuisine pour sa saveur âcre et légèrement piquante et sa couleur rouge.

Les principaux types d'épices sont le paprika de Hongrie, fait à partir des fruits seulement, et le paprika royal, fabriqué avec les graines, les tiges et les fruits.

En plus d'être largement utilisé dans la plupart des pays tropicaux et notamment en Asie, il est très présent dans la cuisine maghrébineportugaiseespagnoleserbeturque et hongroise.

D'après le Oxford English Dictionary, le mot paprika, emprunté au hongrois, dérive du serbe « paprena », qui signifie « ce qui pique », mot dérivé du serbe « pepper », lui-même provenant du latin « piper » signifiant poivre.

Histoire

Le piment doux est, comme toutes les variétés de piments, originaire d'Amérique du Sud et Centrale, où il était cultivé à partir de 7 000 ans avant J.C. Les Aztèques et les Mayas l'utilisaient comme épice, comme le prouvent les fouilles archéologiques, mais aussi comme plante médicinale et comme monnaie. Les Indiens d'Amérique employaient son fruit pour apaiser les douleurs dentaires et l'arthrose.

Il est introduit en Europe au début de la colonisation espagnole. En une centaine d'années, sa culture prend un tel essor en Espagne, qu'il est rapidement connu dans le continent européen sous le nom de piment d'Espagne.

Pour les premiers Espagnols arrivés en Amérique, tout ce qui piquait était pimienta. À tel point qu'en Amérique, - mais jamais en Europe, et en particulier jamais en Espagne -, on spécifiait pimienta de Chile pour distinguer le piment du poivre.

Les botanistes ont eux baptisé du nom générique Capsicum les très nombreuses variétés de piments au fur et à mesure de leur découverte, qu'ils fussent utilisés comme légumes ou comme épices.

Et au fur et à mesure que les Européens s'implantaient et cultivaient les terres américaines, ils découvraient la diversité de formes (rondes, coniques, longues, tordues, en forme de bouton, de carotte, de poire,etc), de tailles, de couleurs (verts, orangés, écarlates, jaunes, presque blancs), et de saveurs de ces fruits, certains très féroces (les plus petits en général), certains (souvent de grande taille) d'une grande douceur.

Ils découvrirent aussi la facilité d'hybridation de cette plante, qui permettait de créer de nouvelles variétés. Les semences issues des variétés du Mexique, se transportant et s'acclimatant si facilement, se disséminèrent en Asie et en Afrique si rapidement que plus tard, pendant de nombreuses années, les Européens crurent que les piments étaient originaires d'Orient.

Les espèces les plus douces (los pimientos, les poivrons), trouvèrent une première terre d'élection en Espagne. Ils sont déjà mentionnés dans les traités botaniques du xviie siècle. Ils sont alors cultivés en Castille, et pas seulement par les jardiniers, mais aussi par les ménagères sur leur balcon, qui veulent pouvoir les utiliser toute l'année, frais, secs, en sauce (exemple : sauce Zingara) ou à la place du poivre.

Progressivement ils traversèrent l'Europe pour atteindre une nouvelle patrie d'adoption, la Hongrie, où ils devinrent, sous le nom de paprika un élément emblématique de la cuisine locale.

Les conditions de culture très favorables en Hongrie, firent rapidement la qualité de ses paprika5. L'usage du paprika séché et pulvérisé s'y répandit, là aussi en raison de la cherté des autres épices, notamment du poivre, et tout particulièrement après le Blocus continental qui entraîna la pénurie des produits dont faisaient commerce les anglais comme le poivre. Le paprika devint alors le « poivre du pauvre ». Légèrement relevé, il est utilisé comme condiment par toutes les couches de la population hongroise.

Au xixe siècle, certains cuisiniers comme Auguste Escoffier, chef de cuisine dans un restaurant de Monte-Carlo, utilise déjà le piment de Szeged comme nouvelle épice hongroise.

La culture du paprika a été introduite avec succès en Afrique : ZimbabweZambie en 1996.

SH-3
Poids
0.2
Villes
Zahleh
Nouveau produit