Theme Settings

Mode Layout
Theme color
Choose your colors
Background Color:
Réinitialiser

.

Broad Green Lentils Lentilles vertes larges Mounet Nmeir 1kg
Broad Green Lentils Lentilles vertes larges Mounet Nmeir 1kg

Broad Green Lentils Lentilles vertes larges Mounet Nmeir 1kg

Green Broad Lentils Lentilles larges vertes 1kg Mounet Nmeir

La lentille fait partie de l’alimentation humaine depuis la préhistoire. Trônant parmi les légumineuses ayant la plus petite taille, la lentille a l’avantage de nécessiter un temps de cuisson plus court que la majorité des légumineuses. On connaît mieux la lentille verte ou brune qu’on utilise parfois dans les soupes, mais on trouve aussi sur les tablettes la lentille corail (parfois appelée lentille rouge), un peu plus petite.

Green Lentils Lentilles vertes 1kg Mounet Nmeir - 1 kg sont riches en amidon, ce qui explique leur richesse énergétique (127 Cal/100 g). Autres principales caractéristiques : elles sont riches en protéines végétales et très riches en fibres.

6,98 €
TTC 48h
Quantité:

Fermer

Green Broad Lentils Lentilles larges vertes 1kg Mounet Nmeir

Green Broad Lentils Lentilles larges vertes 1kg Mounet Nmeir fait partie de l’alimentation humaine depuis la préhistoire. Trônant parmi les légumineuses ayant la plus petite taille, la lentille a l’avantage de nécessiter un temps de cuisson plus court que la majorité des légumineuses. On connaît mieux la lentille verte ou brune qu’on utilise parfois dans les soupes, mais on trouve aussi sur les tablettes la lentille corail (parfois appelée lentille rouge), un peu plus petite.

Caractéristiques de la lentille

  • Source d'antioxydants ;
  • Limite l'apparition de maladies cardio-vasculaires ;
  • Riche en fibres ;
  • Riche en fer ;
  • Source de zinc.

Les lentilles sont riches en amidon, ce qui explique leur richesse énergétique (127 Cal/100 g). Autres principales caractéristiques : elles sont riches en protéines végétales et très riches en fibres. Les lentilles sont un trésor de bienfaits.

Des antioxydants pour prévenir certains cancers

Les lentilles contiennent des antioxydants qui sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

Les lentilles contiennent des antioxydants appelés anthocyanes qui diminuent la croissance de cellules cancéreuses humaines

Très grande richesse en fibres

Riche en fibres, les lentilles permettent de stimuler le transit intestinal, de réduire les risques de cancer du côlon et de jouer sur la satiété.

La présence de fibres solubles permet également de contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires en diminuant notamment l’absorption des acides biliaires, ce qui aide à normaliser le taux de cholestérol sanguin. Elles peuvent également aider au contrôle du diabète de type 2 grâce, entre autres, à un ralentissement de la digestion du glucose des aliments.

Source de phosphore, magnésium et potassium

Les lentilles contiennent du phosphore qui joue un rôle essentiel dans la formation et le maintien de la santé des os et des dents.

La lentille est une source de magnésium qui participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions enzymatiques, à la contraction musculaire, à la santé dentaire et au fonctionnement du système immunitaire.

La lentille est une source de potassium qui sert à équilibrer le pH du sang et à stimuler la production d’acide chlorhydrique par l’estomac, favorisant ainsi la digestion.

Un réservoir de fer…mais végétal

La lentille est une excellente source de fer. Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang.

Très bonne source de sélénium

La lentille est une source de sélénium. Ce minéral travaille avec l’un des principaux enzymes antioxydants, prévenant ainsi la formation de radicaux libres dans l’organisme. Il contribue aussi à convertir les hormones thyroïdiennes en leur forme active.

Des vitamines du groupe B (B2, B3 et B9) en quantités appréciables

La lentille est une source de vitamine B2. Cette vitamine est aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.

La lentille est une source de vitamine B3. Appelée aussi niacine, la vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d'énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l'alcool que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.

La lentille est une excellente source de vitamine B9 qui participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies.

Parole de grand-mère

Les lentilles permettent de faire le plein de fibres que l'on consomme souvent en trop faibles quantités. Idéales pour lutter contre la paresse intestinale. Elles sont également riches en protéines végétales, en minéraux et oligo-éléments. N'hésitez pas à en consommer régulièrement.

Petit bémol : son fer végétal est moins bien absorbé que le fer animal.

Bien les conserver

À la longue, les légumineuses deviennent plus dures et moins digestes. Il semblerait que ce soit moins le cas pour les lentilles, mais il est tout de même préférable de ne pas les conserver plus d’un an. On les garde dans un contenant étanche.

Préparation des lentilles

Les différentes variétés de lentilles permettent de varier les plaisirs.

Comment les cuisiner ? Comment l'assortir ?

Préparation

Avant de faire cuire les lentilles, on les rince à grande eau en éliminant celles qui flottent, de même que les cailloux au besoin. On ne les fait généralement pas tremper avant de les cuire, sauf les blondes, plus dures et à la peau plus épaisse, qui gagneront à tremper deux heures à l'eau tiède. Le temps de cuisson varie en fonction de la variété, de la provenance et de la présentation (décortiquées ou non). Cela va de quelques minutes pour les lentilles corail à 40 ou 45 minutes pour les autres. On n’ajoutera le sel qu'à la fin de la cuisson pour éviter qu'elles ne durcissent.

Idées recettes :

  • On en fait des soupes, des veloutés ou des purées. Pour un potage savoureux, allongez une purée de lentilles avec un fumet de crustacés et de la crème fraîche ;
  • On les prépare également en salade, avec de l'échalote et quelques lardons si désirés. La salade sera meilleure si l’on ajoute la vinaigrette – à la moutarde, ça leur convient bien – tandis que les lentilles sont encore chaudes ou tièdes ;
  • Elles peuvent mijoter au four avec une pièce de viande – jarret de veau ou de porc, saucisses, jambon blanc ou fumé – ou avec du poisson. Selon les amateurs, la lentille verte accompagne particulièrement bien la viande, tandis que la rouge conviendrait mieux au poisson ;
  • Plusieurs recettes traditionnelles françaises les apprêtent avec le gibier à plumes – comme le canard ou la perdrix ;
  • Si on les combine à du riz dans un ragoût de légumes, comme il s’en fait de toutes sortes dans le bassin méditerranéen, on obtient un mets végétarien particulièrement nutritif. Pour rester dans le ton, on ose des assaisonnements comme le citron, le curcuma ou le safran ;
  • En Amérique du Nord, pour cuisiner un pâté chinois végétarien (shepard's pie en anglais), on remplace le traditionnel bœuf haché par des lentilles : une couche de purée de lentilles au fond du plat, une couche de maïs en grains, puis une couche de purée de pommes de terre. Enfournez et laissez mijoter une trentaine de minutes.
  • En Inde, la lentille, appelée dhal, suit le riz de très près comme aliment de base. On en cultive de très nombreuses variétés, qu’on apprête évidemment de 1 000 manières. Une de ces très goûteuses soupes dhal se prépare avec des lentilles corail, une pâte faite de gingembre et d'ail écrasés, du curcuma, des piments verts forts, du cumin, du garam masala et de la ciboulette hachée ;

Les lentilles sont rincées et nettoyées, puis mises à cuire une demi-heure dans de l'eau avec la purée d'ail et de gingembre, le curcuma et les piments verts. On les écrase ensuite à la cuiller de bois et on les fait cuire une dizaine de minutes additionnelles. On fait revenir dans un poêlon de l'ail, des piments et du cumin, puis on ajoute la purée de lentilles que l'on fait cuire deux ou trois minutes. À la toute fin, on ajoute le garam masala et la ciboulette.

Histoire de la lentille

Le terme « lentille », qui vient du latin lenticula, diminutif de lens, apparaît dans la langue française au XIIe siècle. Par analogie de forme, l’aliment donnera son nom aux objets de verre qui entrent dans la fabrication des instruments d'optique, puis aux lunettes et aux verres de contact.

L'une des premières légumineuses à être domestiquée – il y a 9 000 ou 10 000 ans, probablement en même temps que le blé –, la lentille vient du croissant fertile du Proche-Orient. Des vestiges datant de cette époque ont été découverts dans le nord de la Syrie, sur les rives de l'Euphrate. En dehors des échappés de culture, on la trouve rarement à l'état sauvage. Sa culture s’est répandue en Grèce et dans le sud de la Bulgarie avec le développement de l'agriculture au néolithique, et elle a rejoint la Crète 6 000 ans avant notre ère. À l'âge du bronze, on la connaissait en Hongrie, en Tchécoslovaquie, en Suisse, en Allemagne et en France.

La lentille était très estimée dans l'Égypte des pharaons. On en a découvert des vestiges dans des tombeaux de Thèbes datant de 2 400 ans avant notre ère, et on sait, grâce à des fresques de l'époque de Ramsès II, que la soupe de lentilles était consommée en Égypte. Les Assyriens la connaissaient également : des documents indiquent qu'elle était cultivée dans les fameux jardins suspendus de Babylone au VIIIe siècle avant notre ère.

Dans la Grèce antique, on la considérait comme l'aliment du pauvre. D'un nouveau riche de l'époque, on disait euphémiquement qu'il n'aimait plus les lentilles.

GP-25
Poids
1
Villes
Liban
Nouveau produit